Un écovillage pour les familles mono-parentales

Il y a quelques jours, j’ai participé à une formation organisée par Softweb. Pendant cette formation est née l’idée de créer un écovillage destiné en priorité aux familles mono-parentales.

Ci-dessous, le schéma.

20160816_163227

Et voici sa retranscription:

Projet de mini-écovillage pour familles mono-parentales:

Clientèle de choix:

  • Futur habitant
  • Femme ou homme, 30 à 50 ans, séparé avec enfants
  • Dans milieu alternatif
  • De préférence avec fonds propres

Lieu:

  • Trois-Chêne (Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg, Choulex, Presinge, Puplinge, Thônex)
  • Périurbain (villas ou villages)
  • Nature
  • Accès à la ville
  • Discret

Démarches habituelles du client:

  • Voir des annonces
  • Visiter les lieux
  • Postuler
  • Établir un budget
  • Choisir un lieu
  • Esquisser un projet de vie
  • Rechercher des infos sur les écoles et les activités pour les enfants.

Soucis de la clientèle:

  • Changements de vie fréquentsles enfants qui grandissent, les nouvelles relations qui commencent et finissent: tous les 2-3 ans il y a un changement.
  • Être les derniers dans les classement des régies – les régies aiment bien les couples stables, avec enfant et avec un bon salaire. Plus on s’éloigne de ce modèle, moins on a de choix concernant son logement.
  • Appartements pas adaptés – il n’y a pas d’appartements spécialement adapté pour une famille recomposée. Tous les appartements partent du même principe: Séjour + cuisine + chambre parentale + chambres enfants: il y a-t-il de la place pour des autres modèles?
  • Isolement – Dans les quartiers péri-urbains est difficile de se créer un réseau comme en ville. Comment peut-on vivre en contact avec la nature, tout en gardant un réseau?
  • Manque de temps – Entre le temps passé à travailler, s’occuper des enfants, essayer de garder une vie sociale, on passe la vie a courir. Comment peut-on faire pour vivre moins stressés?
  • Jugement des voisins – si on fait des choix de vie trop alternatifs ou trop radicaux on risque de s’aliéner la sympathie des voisins.
  • Diminution de revenu – Une des raisons qui empêchent une transition personnelle ou professionnelle (quitter un mariage ou un travail insatisfaisant) est la peur de voir son revenu diminuer.
  • Accès aux fonds propres – Pas assez de fonds pour devenir investisseur dans l’immobilier

Gains:

  • Communauté – Avoir le support d’une communauté de personnes qui ont la même vision
  • Mutualisation – Possibilité de mutualiser certaines tâches et certains achats: faire la cuisine et garder les enfants à tour de rôle, préparer les légumes des paniers d’ACP. En alternative, une ou plusieurs personnes peuvent travailler comme concierges dans l’immeuble et exécuter ces tâches contre rémunération.
  • Confidentialité – Plutôt que dévoiler ses besoins dans l’anonymat d’une régie, et risquer d’être disqualifiés pour ses côtés «non conventionnels», on pourra construire un projet autour de ces mêmes côtés «non conventionnels». L’écoute, la bienveillance et la confidentialité restent de mise.
  • Espaces partagés – On peut mutualiser certaines pièces, sur le modèle des appartements clusters.
  • Espaces flexibles – On peut varier l’usage de certaines pièces selon un rythme hebdomadaire/mensuel (chambres d’amis, ateliers…) ou en suivant les différentes phases de la vie (chambres enfants, appartements seniors…)
  • Espaces Bonus – Jardin potager, sauna/jacuzzi, atelier d’artiste, coworking…
  • Possibilité de devenir soi-même investisseur – Rendement de 2%. Dès 5’000 CHF, on peut investir dans le projet, et récupérer sa cotisation (100 CHF/an). Dès 20’000 CHF, on peut avoir une rente intéressante.

Solution aux soucis de la clientèle:

  • Création et gestion de la communauté
  • Personnalisation du projet, au niveau immeuble/communauté
  • Attribution des appartements par affinité entre futurs habitants
  • Rotation des appartements et des pièces partagées
  • Intérêt de 2% aux personnes qui investissent dans le projet

Créateurs de gains:

  • Chambres d’ados
  • Chambres d’amis
  • Garde d’enfants mutualisée
  • Tâches domestiques mutualisées
  • Intérêt 2%
  • Jobs dans la structure
  • Un espace pour bien gérer sa transition

Produits et services:

  • Projets immobiliers adaptés
  • Un espace pour bien gérer sa transition
  • Projet d’habitat <=> projet de vie
  • Jardins et pièces «bonus»
  • Places de travail sur place
  • Possibilité de devenir investisseur avec peu de capital

Ce projet vous intéresse? Contactez-nous!

Publicités

4 réflexions sur “Un écovillage pour les familles mono-parentales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s