Des écoquartiers à basse densité: 2 – des espaces publics à taille humaine

De manière similaire à ce qui se passe pour les édifices, la planification des espaces publics se passe souvent de manière défensive: on souhaite empêcher le stationnement sauvage, réduire le trafic, éviter le vis à vis… Et dans cette planification défensive, on oublie souvent d’encourager des autres choses: la marche, le vélo, la vie de proximité. Le résultat ressemble à celui-ci:

800px-suburbia_by_david_shankbonePas de trafic, pas de stationnement sauvage, pas de vis à vis… pas de vie. (source image)

Allons voir comment créer des espaces publics vivants:

A – Une grille mixte.

Le réseau idéal pour des déplacements à pied ou à vélo est une grille dense, tandis que le réseau idéal pour des déplacements en voiture est une série de culs-de-sacs reliés à un réseau de voies rapides. On peut fusionner les deux réseaux dans une grille dans laquelle s’alternent rues piétonnes et rues ouvertes aux voitures.

SectorCombo.svgEn blanc, les rues ouvertes aux voitures, en vert les espaces piétonniers. En jaune et rouge les parcelles privées (source image)

Street_Network_Adaptations-closuresUn raccourci pour les piétons, un cul-de-sac pour les voitures (source image)

b: des rues étroites et partagées

La plupart des rues sont toujours dessinées autour de la circulation automobile: on réserve aux piétons deux bandes latérales, et le reste de la chaussée est réservée pour les voitures. Le résultat ressemble souvent à celui-ci:

100D1680Monthey, Suisse

100D1655Aigle, Suisse

On peut prendre le problème d’une autre manière, et construire les rues autour de la mobilité douce. On aura donc:

  • des petites ruelles (environ 3 m de largeur), réservées aux piétons

DSCN0342
DSCN0338Malmö, Suède.

  • Des rues résidentielles (environ 6 m de largeur) principalement pour les piétons, avec quelques voitures:

DSCN0337DSCN0339 DSCN0340DSCN0345Malmö, Suède.

  • et des rues plus larges (12 m ou plus), où l’espace entre les piétons et les voitures est mieux délimité, mais qui restent avant tout des espaces piétonniers.

DSCN0348DSCN0391 DSCN0403Malmö, Suède.

C: un double alignement

Les résidences et les commerces ont deux exigences opposées par rapport à la route: les résidences ont besoin de se protéger des regards des passants, tandis que les commerces ont tout intérêt à être proches du passage. D’ici l’intérêt pour un double alignement:

  • un alignement en limite de parcelle pour les bâtiments avec rez-de-chaussée commercial.
  • un alignement en retrait pour les bâtiments avec rez-de-chaussée résidentiel. Ce retrait sera de 2-3 mètres dans les zones plus denses, de 5 à 10 mètres pour les zones moins denses.

DSCN2947 Genève, Suisse.

DSCN1183 Pully, Suisse.

100D2092 100D2093Monte Sacro, Rome, Italie.

Celebration_flCelebration, Florida (source image)

Publicités

2 réflexions sur “Des écoquartiers à basse densité: 2 – des espaces publics à taille humaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s